Le code de déontologie dans une relation de coaching

La déontologie

Publié le : 17 mai 20223 mins de lecture

Le Conseil Européen du Mentorat et du Coaching (EMCC) a été créé pour promouvoir les bonnes pratiques et assurer le respect des standards les plus exigeants dans les différentes disciplines de l’EMCC (coaching, mentorat et supervision), afin que l’environnement du coaching offre la garantie des meilleures possibilités d’apprentissage et de développement.

Le code de déontologie appris à linkup-coaching.com/ fixe ce que les clients et commanditaires sont en droit d’attendre d’un coach EMCC dans le cadre d’une relation de coaching, mentorat ou de supervision. Il doit constituer la base de tout accord entre les parties. Tous les membres de l’EMCC acceptent les principes et objectifs de l’EMCC. Il est toutefois possible que certains membres ne respectent pas dans toutes les dispositions déontologiques. C’est la raison pour laquelle l’EMCC a mis en place une procédure de recours permettant d’examiner toute infraction au Code par l’un des membres.

La dénomination  « coaching» est utilisée pour décrire tous types de coaching pouvant intervenir dans un cadre professionnel ou personnel. L’EMCC reconnaît l’existence de nombreux types de coaching, et une définition de leurs diverses formes s’avèrera nécessaire lorsque des normes plus détaillées auront été produites. Le terme « membre de l’EMCC » désigne tout coach, mentor ou superviseur de coachs/mentors ainsi que toute organisation à jour de leurs cotisations à l’EMCC. L’objectif des membres individuels de l’EMCC est d’être reconnus en tant que professionnels formés conformément au référentiel de compétences de l’EMCC et exerçant dans le strict respect des obligations légales applicables. Le terme « professionnel EMCC » est utilisé pour désigner un membre de l’EMCC exerçant effectivement son activité de coach, mentor ou superviseur de coaches/mentors, et fournissant des services professionnels à des clients.

Le terme « client » fait référence à toute personne utilisant les services d’un membre de l’EMCC. Il s’entend que, dans certains cas, le membre de l’EMCC peut avoir plus d’un « client », à savoir l’individu/le groupe coaché/supervisé et l’organisation commanditaire du coaching/mentorat. Dans le présent code, nous avons choisi d’utiliser le terme de « commanditaire » pour le deuxième afin de les différencier. En matière de supervision, il est possible que le superviseur travaille dans une configuration impliquant trois « clients » : le supervisé, le coaché et le commanditaire. Le terme « supervision » décrit le processus de suivi du travail et de l’épanouissement du coach ou du mentor, travail permettant à ce dernier de bénéficier de l’avis ou du conseil d’un pair qualifié.

Plan du site